Vous êtes ici : Accueil / Présentation / Contexte scientifique

Contexte scientifique

L’émergence des problématiques environnementales a conduit les politiques publiques à s’emparer d’objets complexes ouvrant des controverses sociotechniques, au sein même du processus décisionnel. Les désaccords entre experts ouvrent un espace d’expression de connaissances alternatives, tout en soulignant la difficile articulation des savoirs et savoirs faire entre spécialistes et profanes. L’engagement des associations, des entreprises et parfois de citoyens dans les débats publics dans ses formes institutionnalisées mais aussi dans des formes plus spontanées, semble proposer un modèle de gouvernance qui essaime dans d’autres domaines.

Le projet AGORAS se propose d’examiner sur un plan à la fois théorique et empirique les conditions d’un modèle ‘post-dialogique’ dans la gouvernance et l’espace public de l’environnement. Le paradigme dialogique (Callon, Latour et Habermas principalement) en dépit des critiques qui lui ont été adressées, fonctionne encore comme un cadre de référence pour les procédures et expériences de participation démocratique et de recherche coopérative. Mais il souffre d’un tropisme délibératif et cognitif et d’une relation complexe et souvent confuse entre le modèle délibératif et les modèles participatif et représentatif. Quels sont les aspects d’une gouvernance démocratique qui reconnaisse l’importance de l’hétérologie (littéralement, ‘l’Autre du discours’) en tant que condition et limite de la performance du dialogue co-constructif ? En conduisant l’enquête sur différents débats publics et dispositifs de gouvernance en matière d’environnement, le projet AGORAS propose d’examiner les conditions ‘hétérologiques’ de la participation démocratique et de la recherche coopérative. Ces conditions permettent de construire une base d’échange équitable entre experts, élus, décideurs et citoyens, principalement, en vue de la co-construction des connaissances. De façon plus directe, comment un « profane » peut-il s’engager dans un débat environnemental, monter en puissance, en compétence et en réflexivité ? Quelles questions la participation du public soulève-t-elle dans la vie sociale, économique et politique ? Comment peut-on traduire des connaissances techniques et scientifiques et favoriser l’hybridation des savoirs, de différentes natures ? Comment conduire un projet de manière à la fois participative et performante ?

« Septembre 2017 »
month-9
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Logo Agoras